Notre première NON-rentrée

Dans la vie mon plus grand rêve de femme était de fonder une belle et grande famille ET d’en prendre soins #femmeaufoyer #vieuxjeu #jesuispasnéeàlabonneépoque. Enceinte de notre 4e enfant et ayant le privilège de pouvoir rester avec eux depuis le premier jour, je suis extrêmement choyée!

Certaines personnes deviennent infirmières et s’occupent des gens malades, d’autres deviennent vétérinaires et prennent soins des animaux, d’autres éducatrices et prennent soins des tout-petits, d’autres mécaniciens et s’occupent de réparer les voitures… Bref, Chaque métier a sa raison d’être! Toutefois, dans ma tête à moi, nul emploi ne me motivait autant que le simple fait de me dévouer entièrement à MA famille. Entendons-nous, je ne dis pas qu’un individu qui travaille à l’extérieur ne se dévoue pas à ses proches, bien au contraire. Il est évident que pour beaucoup, le travail est nécessaire au bien-être du foyer ou simplement au bien-être personnel. Il est clair que la plupart des mères ne se sentent pas épanouies en restant à la maison, et c’est tout-à-fait respectable et compréhensible.

Ayant ce privilège de pouvoir rester à la maison avec nos enfants depuis le début, il est venu par hasard comme sujet entre mon conjoint et moi celui de l’école à la maison. Après 2 années à s’informer, lire, se préparer à cette aventure ensemble, il nous semble plus que normal que la chance de pouvoir leur offrir une éducation primaire personnalisée à la maison soit une suite logique au choix de départ que je reste avec eux les premières années. MAIS attention! il n’en a pas toujours été ainsi.

Nous avions clairement des préjugés au départ… les religions? Voire des sectes!!! Quels genres d’individus côtoieraient nos enfants? Des individus reclus, des ermites, les familles qui restent trop loin de tout, des anarchistes extrêmes, des hippies méga grano? Bref, la grosse affaire là! Des gros préjugés voyez le genre! Après avoir évoqué l’école maison pour la première fois nous nous en moquions un peu en réalité. Nous trouvions ça « intense » pas mal.

Puis j’ai lu, je me suis ajoutée à des groupes de discussions sur les réseaux sociaux, j’ai trouvé des groupes de soutien auprès desquels je me suis informée, j’ai cogité sur le sujet et quelques semaines plus tard, nous en avons reparlé. Cette fois d’une manière moins dénigrante. C’est avec une nouvelle ouverture, en voyant tout ce qui pouvait s’offrir à nos enfants comme liberté, comme douceur, comme respect de leur rythme, comme avantages généraux que nous en avons reparler sérieusement.

Suite à un passage obligé vis-à-vis plusieurs craintes, aux questionnements redondants, aux confrontations des autres, aux regards et critiques extérieures, nous sommes maintenant prêts à tenter l’aventure pour une année de maternelle à la maison avec notre plus grande et ce, dès septembre!

Je ne vous fais pas part de tout ça pour vous convaincre que l’école maison est LA solution et LA seule bonne option pour tous. Nous ne prétendons pas que les enseignants sont incompétents non plus, bien au contraire! Le système d’éducation actuel n’entre toutefois pas en accord avec nos valeurs fondamentales, c’est d’ailleurs l’une des raisons principales qui justifient le choix des parents éducateurs. Pour le moment, nous avons cette chance de pouvoir tenter l’expérience donc, nous le ferons!

Je tenais à partager publiquement l’évolution de notre réflexion. J’espère ainsi avoir réussi à démontrer comment un point de vue peut évoluer en peu de temps selon les informations que nous acquérons sur un sujet plutôt tabou lorsqu’on prend le temps de s’y intéresser. Il m’est impossible de démystifier le sujet en quelques lignes, mais j’espère que ce choix fait par de plus en plus de parents sera mieux perçu à l’avenir.

Je vous souhaite à tous une belle année scolaire! Qu’elle se fasse au public, au privé, en école alternative ou qu’elle soit comme la notre; une non-rentrée,  je vous l’espère douce et remplie d’apprentissages et d’accomplissements pour vos enfants.

Et vous? Comment anticipez-vous cette période de l’année?

Avis aux intéressés vous pouvez me suivre sur instagram « Tactiques_maman » j’y présente plusieurs de nos activités pour le plaisir, pour apprendre en s’amusant et de slowliving en général, desfois que je pourrais vous inspirer des idées (noter ici que j’ai aussi beaucoup de référence pinterest pour mes idées)

Alex San


Commentaires